La cuisine du p’tit lu #04 : tous les secrets pour une bonne soupe hivernale

d7ff573276eaffdb84b599a9c752be19Coucou mes p’tits fruits !

Comme vous l’avez surement remarqué, on est passé hier à l’heure d’hiver (ou sinon, vous vivez dans une grotte à l’écart du reste du monde. Mais dans ce cas vous aurez surement du mal à lire cet article)… A nous désormais la nuit qui tombe à 16h et les longues soirées hivernales ! Je ne sais pas vous mais moi, ce changement d’heure me donne toujours envie d’une bonne soupe brulante pour me remettre du froid de la journée 🙂 Ceci dit, pas question d’ouvrir une brique Liebig, une bonne soupe ce n’est pas bien compliqué à faire, alors on se met aux fourneaux, on s’empare d’un grand faitout et on attaque ! Et en plus c’est un bon moyen de faire le plein de vitamines !

Secret n°1 : l’oignon et l’échalote sont vos amis

Avant toutes choses, dans le fond du faitout, faites revenir un oignon ou une échalote ciselés dans une noisette de beurre. Sans se transformer en soupe à l’oignon (même si c’est drôlement bon), ça relèvera subtilement votre soupe bien comme il faut.

Secret n°2 : De bons légumes !

Ben oui, ça semble tout bête, mais l’élément primordial pour faire une bonne soupe, c’est d’avoir de bons légumes, de qualité (si vos légumes n’ont pas de goût, votre soupe n’en aura pas plus, on ne va pas l’inventer. C’est aussi simple que ça.) Pas besoin de couper de tout petits morceaux (sauf pour une minestrone) dans la mesure ou on finira par tout mixer. Et clairement, couper une courgette en gros cubes ou un poireau en rondelles, ça prend 2 minutes chrono, pas d’excuses.

11fad167b1ab8b7006ad91c262c412e1Secret n°3 : deux ou trois patates

Dans 99% des soupes de légumes, il est bon d’ajouter quelques pommes de terre épluchées dans le fond du faitout. Ca liera votre soupe en lui apportant un peu de douceur et de volupté (rien que ça !).

Secret n°4 : mollo sur l’eau !

Dans toute soupe, il faut de l’eau. Sinon, ça s’appelle une purée (scoop !) : mais quelle quantité faut-il mettre me direz-vous ? On met de l’eau « à hauteur », c’est à dire de manière à arriver en haut du tas de légumes qui se promènent dans votre faitout. Pas plus, pas moins, il faut juste les couvrir très légèrement.

Secret n°5 : je vous ai déjà parlé du bouillon cube ?

Quoi, c’est vrai, vous connaissez ? Comme pour les pâtes, un ou deux cubes dans l’eau de cuisson ne feront pas de mal.

Secret n°6 : un peu de patience et un mixeur

Une fois vos légumes cuits (piquez une pomme de terre avec un couteau, si la lame s’enfonce facilement, c’est cuit !). Dégainez votre mixeur plongeur et… Mixez ! Le secret pour une soupe bien veloutée est de mixer longtemps afin de bien réduire tous les petits grains et micro-morceaux qui tenteraient d’échapper à votre triple lame (ou double, ça marche aussi mais ça fait moins peur aux légumes quand on en parle) (si si, le poireaux et la carotte sont de grands peureux, je vous l’assure !).

Secret n°7 : a-ssai-son-nez !

Le sel et le poivre sont indispensables à votre soupe mais à ajouter après la cuisson et surtout après le mixage. Comme l’eau va en partie s’évaporer en cuisant, mieux vaut ne pas saler avant sous peine de se retrouver avec une soupe sentant plus le sel que les légumes (ce qui, admettons le, n’est pas vraiment sympa). N’hésitez-pas non plus à jouer avec les épices : un peu de piment doux dans une soupe de tomate, de cumin dans une soupe de potiron, de muscade dans une soupe de poireaux, etc.

Secret n°8 : la cerise sur le gateau

J’appelle la cerise sur le gâteau ces petits plus qu’on rajoute une fois la soupe versée dans les bols (ou les assiettes à soupe, chacun choisi son camp mais pour ma part je suis #teambol). Ce que je préfère, c’est une cuillère de crème fraiche directement sortie du frigo au milieu d’un bol de soupe brulante, à peine mélangée pour pouvoir déguster directement sa soupe à la cuillère et profiter de ce délicieux chaud-froid. Vous pouvez bien sur ajouter un tas d’autres choses : quelques lardons poêlés, des croutons grillés à l’ail, des brisures de châtaigne, etc. Laissez parler votre envie du moment !

 

55f453db0d49fddc54900b0caeb41f42Et voilà, vous n’avez maintenant plus d’excuses pour acheter de la soupe toute faite ! Sachez que pour ceux qui comptaient me parler du manque de mixer dans leur cuisine, sachez qu’un mixeur plongeur tout simple (aussi appelé « pied mixeur »), ça se trouve à moins de 10 euros dans les grandes enseignes online comme offline et ça ne prend pas de place, alors pas d’excuse non plus du manque de rangement dans les cuisines étudiantes ou parisiennes. Et toc !

(Et pour ceux et celles qui ne sont pas encore complètement convaincus, une soupe, c’est ultra light si on ne rajoute pas de la crème et des lardons. l’idéal pour se faire plaisir et compenser les raclettes, fondues savoyardes et autres spécialités hivernales dédiées directement à nos hanches).

En revanche, je dois vous le dire, ça ne fait pas grandir. j’en ai mangé toute mon enfance et je fais 1m60 : il s’agit d’un mythe pour que les enfants mangent des légumes. ON NOUS A MENTI.

 

Et vous, vous aimez un grand bol de soupe fumante quand arrive l’hiver ?

 

Crédits photo 1, 2 et 3

5 Réponses

  1. Grenadine
    Grenadine at |

    Ca alors, j’aurais pu écrire cet article ! Ce sont exactement les mêmes astuces que j’applique à toutes mes soupes, de l’oignon à la crème fraîche, je n’aurais pas mieux dit, tout y est… C’est bien vrai qu’une bonne soupe moulinée c’est le top de la bouffe doudou quand il fait froid dehors, miam !

    Reply
  2. Velouté de poireaux & tartines de maroilles au chorizo pour se remettre des premiers froids de l’automne | Histoires de fruit

    […] voilà, je vous parlais de soupe lundi, ça m’a clairement donné envie ! J’avais quelques poireaux qui se promenaient dans mon […]

  3. La cuisine du p’tit lu #07 : dips et sauces express pour l’apéro, version fonds de placards en 3 minutes chrono | Histoires de fruit

    […] un mixer plongeur par exemple ça ne coute pas une fortune, ça ne prend pas de place à ranger et ça vous servira aussi pour faire des soupes !). Bref, revenons à nos moutons, pour faire un délicieux bol d’houmous il vous faudra une […]

  4. Velouté de pois cassés au lait d’amande | Histoires de fruit

    […] n’est plus à démontrer je crois (d’ailleurs, je vous rappelle que si vous voulez des conseils pour des soupes intraitables, un numéro de la cuisine du p’tit lu y est dédié […]

Un petit message me ferait très plaisir <3